Syndrome de Raynaud Facteurs de risque et prévention

Syndrome de Raynaud Facteurs de risque et prévention

Si vous remarquez que vos doigts ou vos orteils ont tendance à virer au blanc, voire au bleu lorsque les températures chutent ou en situation de stress, cela pourrait être dû à ce que l’on appelle la maladie de Raynaud. Souvent bénigne, elle peut néanmoins présenter des conséquences plus sérieuses pour la santé si elle se manifeste sous sa forme secondaire. En 2018, la Raynaud Association avait d’ailleurs lancé une campagne pour alerter quant à ses effets sur les personnes atteintes. Plein feux sur ce phénomène avec un médecin vasculaire-angiologue, le Dr Ariane Cazeau.

La maladie de Raynaud affecte particulièrement la circulation sanguine en entravant cette dernière au niveau des artères distales. Celle-ci est habituellement temporaire ; les extrémités peuvent alors changer de couleur, notamment au niveau des doigts, des orteils, du nez mais aussi de la bouche et des oreilles.

Selon le Dr Cazeau, cette affection touche particulièrement le sexe féminin, bien que la raison derrière ce mécanisme soit encore inexpliquée.  Elle se manifeste généralement après 20 ans et n’a pour symptôme que la froideur ressentie au niveau des extrémités. En revanche, lorsqu’elle se manifeste sous sa forme secondaire, connue sous le nom du syndrome de Raynaud, cela signifie qu’elle découle d’un problème sous-jacent, souvent aggravé par le tabagisme ou encore des traitements médicamenteux.

Ainsi, il est important de se familiariser avec ses symptômes courants et les facteurs qui la déclenchent.

Maladie de Raynaud: Symptômes:

Maladie de Raynaud: Symptômes

Comme mentionné plus haut, ce trouble se présente sous deux formes :

– Le syndrome de Raynaud primitif (maladie de Raynaud), celui-ci est la forme la moins grave et la plus commune.

– Le syndrome de Raynaud secondaire, celui-ci est plus grave bien qu’il soit relativement rare. Il peut être causé par un facteur environnemental ou une maladie sous-jacente.

Selon le Dr Cazeau, les symptômes se manifestent en 3 temps:

1.La phase ischémique

Egalement connue sous le nom de phase syncopale, celle-ci se manifeste en premier. Elle implique une décoloration des doigts qui virent au blanc en devenant très froids. Liée à une constriction inhabituelle des vaisseaux, elle survient généralement lorsque les températures chutent ou suite à un stress important.

2.La phase d’asphyxie

Elle est généralement liée à un changement de couleur au niveau des extrémités accompagné de douleurs importantes. Un ou plusieurs doigts peuvent alors devenir bleus.

3.La phase de récupération

Comme son nom l’indique, elle implique un retour progressif à une couleur se rapprochant du rouge. Néanmoins, les zones affectées conservent un aspect tuméfié pendant que la circulation sanguine revient lentement à la normale.

Selon le National Heart, Blood and Lung Institute, les zones touchées pourront présenter des symptômes comme un engourdissement, des sensations de brûlure et/ou de picotement, une insensibilité ou encore un gonflement.

De manière générale, ces symptômes peuvent durer moins d’une minute ou se prolonger pendant quelques heures, le temps que la circulation sanguine soit rétablie et que les extrémités reviennent à la température normale du corps.

Syndrome de Raynaud: Facteurs de risque et prévention

Connaître les facteurs de risques vous permettra de mieux prévenir ces symptômes qui peuvent s’avérer gênants au quotidien. Ces derniers sont liés aux éléments suivants :

1-Températures froides

C’est le facteur de risque le plus répandu de la maladie de Raynaud dans sa forme courante. Malheureusement les plus exposés sont les personnes qui travaillent dans les bâtiments climatisés, dans les chambres froides ou à l’extérieur pendant l’hiver. Ainsi pour éviter tout risque, il est recommandé d’éviter les changements brusques de température et de bien vous couvrir les extrémités du corps.

2-Stress et anxiété

La maladie de Raynaud est associée à un niveau de stress élevé. Ainsi, la pratique d’activités physiques et anti-stress comme la méditation peuvent vous aider à réduire votre niveau d’anxiété.

3-Tabagisme

Une étude a révélé que la nicotine des cigarettes est l’un des facteurs déclencheurs à craindre, pouvant aggraver le risque du syndrome de Raynaud. Ainsi, il est important d’arrêter de fumer si vous voulez être à l’abri d’éventuelles manifestations du syndrome de Raynaud. Comme l’explique le Dr  Cazeau, “ces substances peuvent créer une vasoconstriction et une diminution du calibre des artères ».

4- Certains médicaments

La consommation de certains médicaments peut vous exposer au syndrome de Raynaud. En effet, tout médicament qui attaque les nerfs ou entraîne le rétrécissement des artères peut être problématique. L’experte mentionne notamment la pseudoéphédrine, une molécule que l’on retrouve dans certains médicaments anti-rhume.

5- Des maladies auto-immunes ou artérielles

Dans le cas du phénomène de Raynaud, certaines maladies affectant la peau, les nerfs et les vaisseaux sanguins peuvent en être la cause. On peut citer par exemple l’artériosclérose, le diabète, l’hypercholestérolémie, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie (maladie affectant les tissus de la peau) ou le lupus comme maladie à risque de ce syndrome.

Ainsi, pour une prévention optimale, il est recommandé de:

  • Privilégier l’hydratation des mains et des pieds
  • Réchauffer ses extrémités
  • Eviter le tabac, la caféine ou la théine qui peuvent aggraver les symptômes
  • Eviter de s’exposer au froid
  • S’assurer de prendre de la vitamine D en quantité suffisante pour stimuler la circulation

Mise en garde:

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui sera à même d’évaluer votre état de santé pour établir un diagnostic fiable.

Source https://www.santeplusmag.com/

Sending
Avis
3.33 (3 votes)